Vous souhaitez en savoir plus sur le bilan de soins infirmiers ? Chaque année, la nomenclature générale des actes professionnels infirmiers évolue. Une des grandes nouveautés depuis la publication de l’avenant 6 est la disparition petit à petit du DSI au profit du BSI. Nous faisons le point sur tout ce qu’il y a à savoir sur le BSI infirmier pour les infirmiers et infirmières libéraux !

Définition du bilan de soins infirmiers

Jusqu’à fin 2019, le BSI n’existait pas du tout. Les évaluations de début de prise en charge en soins infirmiers utilisaient seulement l’acte appelé démarche de soins infirmiers (DSI).

Depuis le 1 er janvier 2020, les choses ont changé ! Le BSI a fait son apparition.

Voici la définition du BSI selon l’Assurance maladie :

permet à l’infirmier de faire une évaluation de l’état de santé de son patient dépendant afin d’établir un plan de soins infirmiers personnalisé.

Vous aurez donc facilement relevé la principale différence avec la DSI : le BSI se focalise sur l’évaluation des patients en situation de dépendance.

Les objectifs du BSI infirmier

Ce Bilan de Soins Infirmier été conçu par la CPAM, l’ONI et les syndicats représentatifs de la profession. Ces différentes entités se sont concertées pour trouver une modalité d’évaluation des personnes dépendantes plus efficace et plus simple. L’objectif in fine est triple :

  • mieux évaluer les besoins en soins infirmiers des personnes dépendantes ;
  • définir un plan de soins plus adapté (ce n’est plus au médecin de le définir, mais bien à l’infirmier) ;
  • coter et facturer au plus juste les actes à réaliser dans le futur, au regard du temps passé et de la pénibilité.

La facturation duBSI

Il y a deux choses à savoir et distinguer pour la facturation liée au BSI :

  • la facturation de l’acte lui-même ;
  • la facturation des futures interventions auprès du patient.

Facturation de sa réalisation

Le Bilan de Soins Infirmiers réalisé auprès du patient est facturé 25 euros.

Si la réalisation de bilans de soins intermédiaires sont nécessaires, ils sont ensuite facturés 12 euros. Vous pouvez en réaliser jusqu’à 2 par an.

Les indemnités de déplacement et d’autres actes sont cumulables selon des modalités spécifiques.

Facturation des soins évalués

Une fois le bilan initial réalisé, l’IDE cote un forfait journalier pour chaque patient dépendant vu par jour. Le forfait est valable indépendamment du nombre de passages, il est facturé une seule fois par 24 heures. Le montant facturable dépend de l’évaluation initiale :

  • 13 euros pour une prise en charge légère (BSA) ;
  • 12,20 euros pour une prise en charge intermédiaire (BSB) ;
  • 28,70 euros pour une prise en charge lourde (BSC).

3 conseils pour optimiser la réalisation du BSI infirmier

Voici 3 choses à toujours avoir en tête lors de la prise en charge des patients éligibles au BSI. Vous souhaitez en savoir plus ? Nous vous donnons rendez-vous dans une formation DPC pour infirmiers ! Si vous exercez une autre profession de santé, consultez plutôt nos formations DPC !

BSI possible même sans prescription médicale spécifique

À partir du moment où l’infirmier estime qu’un patient est dépendant, il peut réaliser un BSI, même si cela n’est pas notifié sur l’ordonnance du médecin.

Facturation du forfait une seule fois par infirmier du même cabinet

Si vous êtes plusieurs IDEL à intervenir auprès d’un patient dépendant sur une même journée, seul l’un-e d’entre-vous peut facturer un BSA, BSB ou BSC.

Facturation d’un seul BSI mais de plusieurs IFD/IFI

Vous pouvez facturer un seul BSA/BSB/BSC par jour, quelque soit le nombre de passages. Par contre, vous facturez des indemnités de déplacement pour chaque passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.