Vous vous demandez s’il serait pertinent pour vous ou pour votre profession de médecin libéral d’intégrer un syndicat professionnel ? Nous faisons le point dans cet article sur :

  • les rôles des syndicats professionnels ;
  • les syndicats dédiés spécifiquement aux médecins libéraux ;
  • comment et pourquoi les rejoindre.

Qu’est-ce qu’un syndicat de médecins libéraux ?

La plupart des professions en France disposent d’un ou plusieurs syndicats professionnels. Pour les médecins, il existe des syndicats généraux pour tout type d’exercice de la médecine. Mais aussi des syndicats ciblant plus spécifiquement les médecins généralistes ou spécialistes exerçant en libéral.

Le Code du travail définit le rôle des syndicats professionnels : « Les syndicats professionnels ont exclusivement pour objet l’étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, des personnes visées par leurs statuts. ». 

Concrètement, les syndicats de médecins libéraux :

  • défendent les intérêts des médecins exerçant en libéral en France ;
  • représentent les médecins libéraux lorsqu’ils siègent dans des commissions et qu’ils sont consultés par l’État ;
  • délivrent parfois des services et des avantages à leurs membres (formation médicale continue, entraide, tarifs préférentiels avec des partenaires, etc.).

Dans notre système politique actuel, ces syndicats sont cependant seulement consultés par l’État. C’est l’État qui en dernier lieu tranche et prend des décisions. Les syndicats peuvent tenter de négocier, mais ils n’ont souvent pas le dernier mot.

Liste des syndicats pour médecins libéraux

La première étape avant de s’engager dans un syndicat consiste souvent à s’informer sur les différents syndicats existants et leurs spécificités. Voici la liste et le descriptif de ces syndicats. Elle vous permet d’avoir une vue d’ensemble rapide, ehxaustive et synthétique.

Pour recenser tous les syndicats représentant spécifiquement les médecins libéraux, nous avons parcouru les premières pages de résultat dans Google avec les mots suivants :

  • syndicat médecin libéral ;
  • syndicats médecins libéraux.

Nous avons porté une attention particulière au fait qu’ils s’adressent spécifiquement aux médecins libéraux, et non aux salariés.

Syndicat des médecins libéraux (SML)

Ce syndicat a été crée en 1981. Il accueille tout autant des médecins généralistes que spécialistes, exerçant en secteur 1 ou 2. Selon sa page de présentation, il réunit 8 200 adhérent(e)s.

Il est découpé en organisations régionales et départementales.

Il a notamment crée l’association Femme Médecin et Toutes les libérales et le Mouvement pour la santé de tous.

Consultez leur site.

Fédération des médecins de France (FMF)

C’est le deuxième syndicat de France, organisé autour de 6 valeurs :

  • liberté ;
  • médecine de proximité ;
  • médecine de qualité ;
  • audace ;
  • transparence ;
  • démocratie.

Il réunit plusieurs entités de médecins généralistes ou spécialistes. Son slogan est “Construire l’avenir de la médecine libérale”.

Découvrez leur site.

MG France

MG France se définit comme la plus grande communauté de médecins généralistes. Ce syndicat se focalise donc sur cette spécialité médicale. Il propose notamment 20 recommandations pour renforcer l’accès aux soins et améliorer la santé de l’ensemble de la population.

Leur première proposition ? Investir sur les médecins généralistes en activité, pour qu’ils :

  • restent un peu plus longtemps ;
  • puissent prendre en charge plus de patients sans exploser ;
  • trouvent des successeurs.

Parcourir leur site.

L’union syndicale Le Bloc

Il s’agit cette fois d’un syndicat professionnel se focalisant sur les médecins spécialistes libéraux. Cette union est organisée autour de 3 piliers :

1.      renforcer le secteur 2 et garantir un espace de liberté tarifaire pour le secteur 1 ;

2.      défendre l’exercice libéral du spécialiste ;

3.      affirmer l’accès direct aux spécialistes libéraux.

Visiter leur site.

Confédération des syndicats médicaux français (CSMF)

Cette confédération a été crée en 1928 : c’est le premier syndicat des médecins libéraux en France. Elle regroupe deux structures nationales : les spécialistes de la médecine générale (Généralistes-CSMF) et les autres médecins spécialistes (Spécialistes-CSMF).

Elle fédère également 101 autres syndicats !

Tous les membres de son bureau sont des médecins libéraux.

Syndicat mixte : Union française pour une médecine libre (UFML)

Ce syndicat s’est constitué en 2012, en réponse à une insatisfaction de la politique de santé menée par l’État français depuis 30 ans. Son objet principal est de défendre les piliers de la liberté médicale :

  • libre choix du médecin par le patient ;
  • indépendance professionnelle ;
  • liberté de prescription et de pratique ;
  • défense du secret professionnel et de la liberté d’installation.

Pourquoi rejoindre un syndicat de médecins libéraux ?

Le principal intérêt mis en avant par les syndicats eux-mêmes est de défendre de manière la plus efficace possible la profession de médecin libéral. Et bien sûr, de là faire évoluer et progresser.

De plus, seuls les syndicats professionnels sont habilités à représenter les médecins libéraux dans les instances décisionnaires, avec par exemple la Caisse primaire d’assurance maladie.

Il s’agit donc d’exercer une forme de contre-pouvoir, même si la marge de manœuvre des syndicats est limitée : c’est toujours l’État qui tranche en dernier ressort.

Sur quels critères choisir son syndicat ?

Voici quelques critères qu’il est possible de prendre en considération :

  • le nombre d’adhérent(e)s : certaines personnes peuvent accorder de l’importance au fait que plus un syndicat a de membres, plus il peut peser dans les prises de décision collective. Néanmoins, il n’est pas certain que cela se vérifie empiriquement ;
  • l’ancienneté du syndicat : vous pouvez être rassuré par le fait qu’un syndicat existe depuis longtemps, que son organisation soit bien rodée. Ou, au contraire, privilégier un syndicat récent, pensant qu’il fera peut-être plus preuve d’innovation ;
  • le caractère novateur : certains syndicats comme l’UFML se sont constitués dans une idée de rupture avec ce qu’il se faisait avant. Ceci peut être un point d’attrait ;
  • les orientations politiques : en explorant le contenu proposé par le site du syndicat, vous pourrez avoir accès à ses orientations politiques principales. Certaines priorités qu’il met en avant vous parlerons peut-être plus que d’autres ;
  • le réseau : certains syndicats nouent des partenariats avec différents acteurs du système de santé. Le réseau dans lequel s’inscrit votre syndicat peut donc être un point d’accroche ;
  • le bouche à oreille : vous pouvez bien sûr solliciter l’avis de votre propre réseau professionnel pour connaître les avis de vos collègues sur les différents syndicats et l’intérêt qu’ils ont trouvé à les rejoindre.

Comment adhérer à un syndicat de médecins libéraux ?

Les syndicats proposent de remplir des formulaires :

  • soit directement en ligne via leur site internet ;
  • soit à imprimer et à renvoyer par courrier ou par mail.

Il faut vous rendre sur le site internet du syndicat qui vous intéresse pour connaître ces modalités spécifiques.

Vous aimerez aussi :

1.      Mission humanitaire médecin : comment là trouver

2.      Responsabilité civile médicale : comment bien choisir

3.      Formation DPC médecins : notre offre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.